Nos coups de coeur : Bandes dessinées

 

La Garua (L'Adoption, tome 2)

Zidrou & Arno Monin

Résumé :

Après plus d’un an d’attente, le second tome de la sublime bande dessinée « L’adoption » est enfin paru ! Les auteurs nous avaient laissé avec un Gabriel désemparé par le départ de sa petite-fille adoptive Qinaya. Nous le retrouvons au Pérou, où il s’est rendu dans l’espoir de garder un lien avec elle malgré l’éloignement et le temps passé. Sur place, il va faire la connaissance de Marco, un belge lui aussi en quête de paix suite à la disparition de sa fille dans un tremblement de terre. A son contact, Gabriel va redécouvrir l’importance de l’amour qu’un père peut donner à son enfant. Ce deuxième opus, plus « dur » mais toujours aussi bien illustré, nous permet de dire au revoir à Qinaya à notre tour. La petite fille va nous manquer, et avec elle cette attachante histoire !


L'art et le chat

Philippe Geluck

Résumé :

« L'art et le chat » est un album catalogue de l’exposition du même nom qui s’est déroulée jusqu’en janvier 2017 au Musée en herbe de Paris. Philippe Geluck y a confronté son Chat aux plus grands noms de l’Art (32 peintres et sculpteurs). Chaque double page montre, d’un côté l’œuvre originale accompagnée d’une notice sérieuse, et de l’autre, l’œuvre revue et corrigée par Geluck et son personnage fétiche, qui tournent en dérision  l’artiste, son concept ou sa production, avec la finesse qu’on leur connaît.  Le dessin de Geluck résonne incroyablement avec l’œuvre originale, quand il s'approprie la démarche de l'artiste et lui répond de la même manière. Hilarant et littéralement génial ! Pied de nez et hommage mêlés, cet album prouve encore que l’art est accessible à tous…


Facteur pour femmes

Sébastien Morice / Didier Quella-Guyot

Résumé :

Été 1914, tous les hommes valides d’une petite île bretonne sont mobilisés comme des milliers d’autres. Tous, sauf le jeune Maël. Il aurait aimé partir mais il a un pied bot et est donc réformé. C’est une aubaine pour les habitants car ce jeune homme sait lire et faire du vélo. Il devient donc le facteur attitré de l’île. Considéré un peu comme « l’idiot du village », Maël va peu à peu s’immiscer dans la vie des femmes restées seules et prendre sa revanche sur la vie : ce grand timide deviendra leur confident mais aussi, au fil des mois, l’amant de certaines. J’ai aimé découvrir l’histoire de Maël, le simplet, qui au fil de l’histoire va mûrir, prendre de l’assurance jusqu’à manipuler tout son petit monde. L’aspect graphique est bien travaillé par Morice qui nous dépeint à merveille la Bretagne, en utilisant une belle palette de couleurs avec de beaux intérieurs et une galerie de portraits expressifs et doux à la fois. Bravo aussi au scénariste Quella-Guyot, qui nous signe ici un superbe one-shot avec une fin étonnante. Vite, une crêpe, une bolée de cidre !


Chicagoland

Fabrice Colin / Sacha Goerg

Résumé :

Cette bande dessinée revient sur le meurtre d’une jeune femme à Chicago dans les années 1950. Pour comprendre les subtilités de cette affaire, les circonstances du drame sont relatées à travers trois visions différentes : celui de la sœur de la victime, de l’inspecteur en charge de l’enquête et du meurtrier. L’auteur, Fabrice Colin s’est basé sur un recueil de nouvelles de R.J Ellory pour réaliser cette bande dessinée. Pour l’illustration, il est accompagné par Sacha Goerg qui nous replonge dans l’ambiance des fifties. Si vous appréciez la lecture de cette BD et que vous désirez vous plonger dans l’univers d’Ellory, vous trouvez en bibliothèque quelques autres titres de cet auteur.


Chat Bouboule

Nathalie Jomard

Résumé :

À l’occasion de la sortie du deuxième tome (« La nuit, tous les chats sont gros »), la bibliothèque vous propose une petite tranche d’humour avec Chat Bouboule, les albums de l’illustratrice Nathalie Jomard. Connue dès 2009 avec son blog Petit précis de grumeautique, Nathalie Jomard excelle dans sa manière de croquer les moments drôles, agaçants ou émouvants de sa vie de jeune maman. Le « grumeau », c’est sa toute jeune fille, et Chat Bouboule n’est qu’un personnage secondaire de ses aventures.  Le blog est adapté en livre en 2012 (Le petit grumeau illustré 1 & 2), et c’est sur cette lancée que Chat Bouboule devient le héros de son propre album en 2015, « Chroniques d’un prédateur de salon ». Chat Bouboule est obèse, fainéant et farceur, et ses facéties sont épinglées pour notre plus grand plaisir ! Titres, commentaires et dessins sont très drôles et parleront particulièrement aux propriétaires de chats, car on sent bien le vécu dans les pages de cet album… De quoi se distraire un peu avant la rentrée et découvrir l’univers d’une illustratrice de talent !


Lacrima Christi, tome 1 : L'alchimiste

Didier Convard / Denis Falque

Résumé :

La bibliothèque vous propose la nouvelle saison du Triangle Secret : Lacrima Christi ! Toujours orchestrée par Didier Convard et dessinée Denis Falque, ce premier tome intitulé « L’Alchimiste » est un récit d’espionnage sur fond de mystères religieux, bien sûr, mais l’auteur y mêle aussi la menace de la récupération mercantile d’importantes découvertes scientifiques. En Corée du Nord, le despote Cho Ihn Kyang a fait construire un laboratoire secret capable de reproduire le « Lacrima Christi », la souche la plus effroyable du bacille de la peste, élaborée des siècles auparavant par un célèbre alchimiste sur la demande du Pape lui-même ! Un Gardien du Sang avait découvert ce poison médiéval sur une épave, onze mois plus tôt. Et il n’a pas hésité à trahir le Vatican pour vendre cette arme biologique au plus offrant... Se lance alors à sa poursuite le ‘Rectificateur’, un agent d’élite missionné par le Triumvirat, qui était déjà le héros de la série « Les Gardiens du Sang » (5 tomes). Une BD ésotérique comme on les aime, intrigante, haletante, envoûtante ! Dans la lignée des autres séries de ce duo (Le triangle secret, Hertz, Inri, Les Gardiens du sang). Venez la découvrir !


La femme parfaite est une connasse

Margaux Motin

Résumé :

Parfois, on a envie de lectures légères, d’une petite pause rigolade, d’un petit bouquin sans prétention… C’est ce que la bibliothèque vous propose avec « La femme parfaite est une connasse », bande dessinée de Margaux Motin adaptée du livre homonyme d’Anne-Sophie et Marie-Aldine Girard, et qui s’adresse avant tout aux femmes entre 20 et 40 ans. La femme parfaite, vous la connaissez, c’est celle qui fait tout bien, qui est toujours impeccable, toujours serviable et disponible, gentille, sportive et en plus cultivée ! Mais si vous creusez un peu, vous trouverez bien une faille quelque part ! A travers quelques gros clichés, on rit bien des petits travers des femmes, de leurs tendances naturelles à cancaner, jalouser, ou à se prendre pour superwoman. Bien que le ton soit parfois vulgaire et l’humour un peu facile, les dessins de Margaux Motin sont fins et explicites. On passe un bon moment, et surtout, on est assurée que la femme parfaite n’existe pas !


Little Tulip

Boucq/Charyn

Résumé :

New-York, dans les années 70. Pavel, émigré russe, est tatoueur. Il assiste aussi parfois la police pour dresser des portraits robots. C’est un homme taciturne mais très doué pour trouver exactement les traits de suspects que lui décrivent les témoins. Malgré cela, un tueur en série lui échappe. Cette enquête va le mener peu à peu à se souvenir de son enfance… A 7 ans, il est séparé de ses parents et déporté dans un goulag de Sibérie. Isolé et très jeune, il subira la violence de la vie en camps autant de la part des prisonniers que de celle des gardiens. Sa survie, il la doit à son père qui lui a transmis son amour du dessin. Le jeune Pavel a un don et va très vite être repéré par Kiril-la-Baleine, un chef de gang du camp qui le prendra sous son aile pour devenir son tatoueur officiel. Au fur et à mesure de l’avancement de l’enquête, Pavel va faire le rapprochement entre son enfance et ses flash-back. Boucq et Charyn signent ici un one-shot noir très réussit. La dureté de la vie dans les camps de Sibérie nous explose en pleine figure. Un album choc, pour les adultes.


Happy parents

Zep

Résumé :

Pour cette BD, nous retrouvons Zep, le père de Titeuf, qui cette fois-ci tourne son attention vers le concept de « parentalité ». L’auteur connaît bien son sujet car il est lui-même père de 5 enfants, âgés de 6 à 17 ans. Dans cet album drôle et réaliste, nous retrouvons tous les parents possibles. Des parents de très jeunes enfants à ceux d’un jeune adulte en passant par la famille homoparentale. Zep ne rate personne ! Toujours avec son style très reconnaissable, l’auteur nous fait passer un bon moment en compagnie de ces parents tantôt désœuvrés, tantôt farceurs mais aussi gaffeurs. Même si le sujet est souvent traité en bande dessinée, lisez quand même « Happy parents ». Que l’on ait des enfants ou pas, on se retrouve forcément au moins une fois dans une des planches de cette album.


XIII, tome 23 : Le message du Martyr

Sente / Jigounov

Résumé :

Le duo Sente et Jigounov en fait voir de toutes les couleurs à XIII dans ce tome 23 ! Jason Fly est de retour à Greenfalls, mais se fait agresser par des petits loubards. La décharge électrique qu'il reçoit fait remonter des souvenirs d'enfance, qui mettent à nouveau en lumière l'étrange histoire de sa famille. Après cette péripétie, il retrouve Betty à l’hôpital, le mafieux Little Joe à ses trousses, le FBI l’accusant toujours d’actes terroristes : il est grand temps pour lui de quitter les États-Unis. Direction Paris-Bruxelles-Amsterdam-Leyde. Le résultat des recherches de son ami d’enfance Jim Drake et sa rencontre fortuite dans le train avec Annika, une jeune toxico aux mèches roses, entraînent XIII sur les traces de son parrain. Un nouveau jeu de piste l’attend pour découvrir les secrets du Mayflower : «  okitawan… », «Et si, un jour, l’héritier perd sa route… toujours suivre la flèche Wampanoag » . En tous les cas, j’attends avec impatience la suite et fin de ce cycle dans l’épisode prochain…


Dent d'ours, tome 1 : Max

Yann / Henriet

Résumé :

Silésie, dans les années 30. Max, juif polonais et Hannah et Werner, deux allemands, sont amis. Les enfants ont une passion commune : l’aviation. Ils rêvent tous trois de devenir pilote. Mais le destin en a décidé autrement : la montée du nazisme et la guerre imminente les sépare. Les deux premiers tomes de la série sont déjà parus, et le tome 3 est attendu pour 2015. Même si le thème des amis d’enfance se retrouvant ennemis à cause d’une guerre a souvent été exploité, il s’agit ici d’une belle série. Les flash-back, qui nous projettent dans l’enfance des trois enfants, sont très bien réalisés et nous permettent de comprendre ce que sont devenus ses trois amis. Il s’agit d’une bande-dessinée pour les amateurs de récit de guerre et d’aviation car on sent un vrai travail dans le dessin des avions.


Pico Bogue

Dominique Roques / Alexis Dormal

Résumé :

Ma collègue m’a conseillé cette BD et… que c'était une chouette lecture! J’ai ri beaucoup. Cette BD dépeint avec humour des petites séquences de la  vie d'un petit garçon et de sa famille - on sent bien le vécu ! Pico, le petit garçon, est plein d'esprit et d'humour et sa chipie de petite sœur Ana Ana marche sur ses pas. Les personnages ont de jolies frimousses. C'est tendre, doux et drôle. PS : Pico Bogue s'adresse davantage à un public adulte à cause de son humour et de ses traits d'esprit.


Une nuit à Rome

Jim

Résumé :

Raphaël et Marie s’aiment. Ils sont jeunes, insouciants et ont toute la vie devant eux. Le jour de leurs 20 ans (ils sont nés à la même date), ils se font une promesse : la nuit de leur quarantième anniversaire, ils la passeront ensemble où qu’ils soient et qu’importe ce qu’ils sont devenus. Pour immortaliser cela, ils se filment. Vingt ans plus tard, Raphaël n’est plus avec Marie et il a complètement oublié son engagement. Le soir de son anniversaire, il reçoit une vieille cassette VHS par la poste. C’est la fameuse vidéo qu’il a enregistré avec Marie. Le lendemain, alors qu’il doit prendre le train avec Sophia, sa copine actuelle pour aller rencontrer ses beaux-parents, il l’abandonne dans le train et s’enfuit pour Rome ! La fidélité, les promesses que l’on s’est fait en étant jeunes, les contraintes de la vie d’adultes sont très bien abordées par l’auteur. Tous les personnages sont  bien développés même les secondaires et les dessins, bien que réalisés à l’ordinateur, sont très beaux. Laissez-vous emportez par l’histoire de Raphaël et Marie le temps d’une nuit !


Les Vieux Fourneaux, tome 1

Lupano / Cauuet

Résumé :

Les « Vieux fourneaux », c’est trois amis de longues dates, tous septuagénaires. Il y a d’abord Mimile, qui a fait trois fois le tour du monde, est tatoué sur tout le corps et qui vit dans la maison de retraite Meuricy. Ensuite, Pierrot, le plus drôle. Ancien syndicaliste anarchiste. Il n’a pas sa langue dans la poche et il n’a jamais vraiment arrêté le combat. Il adore organiser de petites sessions terroristes avec son groupe des non-voyants anarchistes alors qu’il n’est même pas aveugle ! Leur but : semer la pagaille dans les réceptions puisque de toute façon le service d’ordre ne peut rien leur faire car ils sont vieux et peuvent porter plainte ! Et puis, il y a Antoine qui vient de perdre sa femme. Le lendemain de l’enterrement, celle-ci lui révèle dans une lettre donnée par le notaire qu’elle l’a trompé, il y a plus de 40 ans avec Monsieur Garan-Servier, le patron de la boîte où ils travaillaient tous. Antoine, ne va pas hésiter à prendre la voiture direction la Toscane où Garan-Servier se trouve pour commettre un crime passionnel. C’est ainsi que Mimile, Pierrot et Sophie, la petite fille d’Antoine enceinte de 7 mois, vont prendre la route à la poursuite d’Antoine pour l’empêcher de commettre l’irréparable. Cette bande-dessinée est un vrai bonheur. On rit beaucoup car les dialogues sont superbes et le scénario bien ficelé. Ce qui fait sa force également, ce sont les flash-back des trois amis qui se rappellent leurs vies et nous permettent de mieux les comprendre. C’est un coup de cœur pour 2014. Vivement la suite !


Moi, jardinier citadin

Min-ho Choi

Image de couverture

Résumé :

Pour les vacances, la bibliothèque vous propose un petit coin de verdure avec « Moi, jardinier citadin ». Autobiographique, cette bande dessinée raconte comment Min Ho Choi s’est lancé dans la culture potagère, désireux de s’occuper autrement (il a démissionné), et d’offrir à sa femme enceinte les meilleurs aliments… Seulement il n’y connait rien et devient vite la risée du petit jardin ouvrier où il loue une parcelle ! Qu’à cela ne tienne, le jeune homme ne se décourage pas et apprend vite.  Devant tant de persévérance, ses acolytes jardiniers lui donneront de précieux conseils, partageront leur récolte, et l’accompagneront dans son retour à la terre.

Une BD poétique et sympa, apportant un peu d’air frais en ce début d’été, et qui aborde des thématiques actuelles comme l’hyperconsommation, la culture intensive largement arrosée de pesticides, en comparaison avec la joie intrinsèque de voir ses propres légumes pousser, et de tisser du lien social près de chez soi. De quoi donner l’envie de s’y mettre tout de suite !

Les tomes 1 et 2 sont disponibles dans votre bibliothèque.


Marie-Antoinette, Sweet Lolita

de Pascal Croci et Françoise-Sylvie Pauly

Résumé :

Voici une bande dessinée qui sort de l’ordinaire… On y rencontre Marie-Antoinette peu de temps avant et pendant sa fuite vers Varennes. On y côtoie l’intimité de la reine, avec ses courtisanes, ses séances de peinture avec Madame Vigée-le Brun. Cette « Autrichienne » semble déracinée, soumise à un protocole qui l’oppresse… L’originalité de cet album, ce n’est pas le scénario mais le graphisme. Les planches sont parsemées de détails : les tissus des robes, les cheveux, les dentelles, les lettres et portraits qui nous permettent de concrétiser le quotidien de la Reine. Les dessins bleus et les aquarelles sont superbes. A lire et à déguster sans modération.


Pendant que le roi de Prusse faisait la guerre, qui donc lui reprisait ses chaussettes ?

de Zidrou & Roger

Résumé :

Une bande dessinée pleine d'humanité, d'humour et de tendresse. Un album subtil et bouleversant qui, par petites tranches de vie, nous raconte le quotidien de Madame Hubeau, 72 ans qui a choisi de s'occuper de son grand fils, Michel, 43 ans handicapé suite à un accident survenu quand il avait 20 ans. La maman assume avec courage et générosité un quotidien difficile certes, mais joyeux. Tout ceci sans fard mais avec pudeur. Un magnifique hommage à toutes les personnes admirables qui se battent dans l'ombre tous les jours...


Le guide du mauvais père

de Guy Delisle

Résumé :

Au travers de l'humour, Guy Delisle nous relate, ici, son expérience de père. Il nous présente un papa gaffeur, de mauvaise foi et manquant franchement de responsabilité. Il oublie plusieurs nuits de suite de mettre un sou sous l'oreiller de sa fille qui a perdu une dent. Il s'éclipse discrètement pour aller boire un café pendant la séance de natation de sa fille. Il fait même croire à ses enfants qu'il s'est tranché la main avec la tronçonneuse... Une bande dessinée simple et rigolote. A prendre, bien sûr, au second degré.


Joséphine - L'intégrale

de Pénélope Bagieu

Résumé :

A l'occasion de la sortie du film "Joséphine" réalisé par Agnès Obadia, avec Marilou Berry, la bibliothèque vous invite à (re)découvrir la bande dessinée dont il s'inspire. Créé en 2008 par Pénélope Bagieu, Joséphine est à l'origine un personnage commandé par le magazine Fémina. Depuis, trois albums sont parus sur les aventures de cette trentenaire citadine et déjantée, et près de 150 000 exemplaires ont été vendus.


Far Away

de Maryse & Jean-François Charles - Gabriele Gamberini

Résumé :

Martin Bonsoir est chauffeur de camion et parcourt les paysages grandioses du Canada et des Etats-Unis. Un magnifique roadmovie : début d'un long voyage, de ceux qui changent une vie! Ce roman graphique est une réussite tant au niveau des illustrations qu'au niveau de l'humanité qu'il dégage...


Ma vie est tout à fait fascinante

de Pénélope Bagieu

Résumé :

Cette BD petit format met en scène le personnage de Pénélope, rendue célèbre par l'auteur du même nom au moyen de son blog humoristique. Pénélope est bordélique, dépensière, gourmande, têtue, bavarde... Bref : elle est comme nous ! Et c'est ce qui nous la rend si attachante.

En un peu plus de 90 planches, elle nous emmène découvrir son quotidien fait d'autant de petites aventures toutes aussi drôles les unes que les autres. Pour les fans d'ores et déjà conquis qui voudraient continuer à suivre les aventures de la jeune parisienne délurée, rendez-vous sur le blog de Pénélope Bagieu.

Réalisation SIP